Français Anglais

Recherche rapide

accueil

Nos produits

• AMM

• DIETETIQUES

• AUTRES PRODUITS

FRUCTINES 5mg

FRUCTINES 5mg

Picosulfate de sodium
30 comprimés à sucer


Traitement symptomatique de la constipation.


Notice
RCP


FORMES et PRÉSENTATIONS
Comprimé à sucer (orangé) : Boîte de 30, sous plaquette thermoformée
COMPOSITION
p cp
Picosulfate de sodium 5 mg
Excipients : saccharose, gomme arabique, silice, stéarate de magnésium, huile essentielle d'orange, huile essentielle de mandarine, jaune orangé S.
INDICATIONS
Traitement symptomatique de la constipation.
POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION
Adulte :
1 comprimé (ou si nécessaire 2 comprimés).
Enfant de 12 à 15 ans :
¼ à 1 comprimé.
Les comprimés sont à sucer ou à croquer le soir au coucher ou éventuellement le matin.
CONTRE-INDICATIONS
Colopathies organiques inflammatoires (rectocolite ulcéreuse, maladie de Crohn...), syndrome occlusif ou
subocclusif, syndromes douloureux abdominaux de cause indéterminée.
Enfant de moins de 12 ans.
MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Le traitement médicamenteux de la constipation n'est qu'un adjuvant au traitement hygiénodiététique :
enrichissement de l'alimentation en fibres végétales, en boissons, conseils d'activité physique et de rééducation de l'exonération.
Une utilisation prolongée d'un laxatif est déconseillée (ne pas dépasser 8 à 10 jours de traitement).
La prise prolongée de laxatifs stimulants peut entraîner deux séries de troubles :
la « maladie des laxatifs » avec colopathie fonctionnelle sévère, mélanose rectocolique, anomalies
hydroélectrolytiques avec hypokaliémie ; elle est très rare ;
une situation de « dépendance » avec besoin régulier de laxatifs, nécessité d'augmenter la posologie et
constipation sévère en cas de sevrage ; cette dépendance, de survenue variable selon les patients, peut se créer à l'insu du médecin.
INTERACTIONS

Interactions médicamenteuses :

Déconseillées :
Antiarythmiques donnant des torsades de pointes : bépridil, antiarythmiques de classe I a (type quinidine),
sotalol, amiodarone : torsades de pointes (l'hypokaliémie est un facteur favorisant de même que la bradycardie et un espace QT long préexistant).
Vincamine (médicament non antiarythmique donnant des torsades de pointes) : torsades de pointes
(l'hypokaliémie est un facteur favorisant de même que la bradycardie et un espace QT long préexistant).
Utiliser un laxatif non stimulant.
Nécessitant des précautions d'emploi :
Digitaliques : hypokaliémie favorisant les effets toxiques des digitaliques.
Surveillance de la kaliémie et, si besoin, correction.
Utiliser un laxatif non stimulant.
Autres hypokaliémiants : amphotéricine B (voie IV), corticoïdes (gluco, minéralo, par voie générale),
tétracosactide, diurétiques hypokaliémiants (seuls ou associés) : risque majoré d'hypokaliémie (effet additif).
Surveillance de la kaliémie et, si besoin, correction.
Utiliser un laxatif non stimulant
GROSSESSE et ALLAITEMENT
Grossesse :
Aucun effet tératogène n'a été constaté chez l'animal. En l'absence de données dans l'espèce humaine, ne pas le prescrire pendant la grossesse.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, ne pas l'utiliser pendant l'allaitement.
EFFETS INDÉSIRABLES
Possibilité de diarrhée, de douleurs abdominales, en particulier chez les sujets souffrant de côlon irritable, possibilité d'hypokaliémie.
PHARMACODYNAMIE
Laxatif stimulant. Il modifie les échanges hydroélectrolytiques intestinaux et stimule la motricité colique.
PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE
AMM 315 933.3 (1973/90).
Non remb séc soc : prix libre.