Français Anglais

Recherche rapide

accueil

Nos produits

• AMM

• DIETETIQUES

• AUTRES PRODUITS

NATI-K

NATI-K

Tartrate de potassium
40 comprimés


Traitement de l'hypokaliémie en particulier médicamenteuse : salidiurétiques, corticoïdes, laxatifs.


Notice
RCP
HAS


FORMES et PRÉSENTATIONS
Comprimé gastrorésistant (rose) : Boîte de 40.
COMPOSITION

p cp
Tartrate neutre de potassium 500 mg
(soit en potassium : 4,26 mmol ou 166 mg/cp)
Excipients : amidon de maïs, opaglose regular NA-7150, stéarate de magnésium, talc, saccharose, acétate phtalate de cellulose, phtalate diéthyle, gomme arabique, carmin, cire d'abeilles blanche.

Composition d'opaglose regular NA-7150 : alcool méthylique, gomme laque, povidone, monoglycéride acétylée.

INDICATIONS
Traitement de l'hypokaliémie en particulier médicamenteuse : salidiurétiques, corticoïdes, laxatifs.
POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION
La posologie est en rapport direct avec les besoins du patient qui sont à déterminer en fonction de la kaliémie dosée avant et pendant le traitement ; en général : 3 à 6 comprimés (13 à 25 mmol) par jour, administrés en deux ou trois fois à la fin des repas.
Coût du traitement journalier : 0,18 à 0,36 euro(s).
En cas d'hypokaliémie franche (< 3,6 mmol/l), commencer par une posologie journalière équivalente à 6 g de tartrate de potassium, soit 52 mmol de potassium.
CONTRE-INDICATIONS
Absolues :
Hyperkaliémie ou toute situation pouvant entraîner une hyperkaliémie en particulier :
insuffisance rénale sévère,
syndromes addisoniens,
diabète non contrôlé,
traitement concomitant par un épargneur de potassium seul ou associé à un salidiurétique (sauf sous contrôle strict de la kaliémie).
Relatives :
Inhibiteurs de l'enzyme de conversion, tacrolimus (sauf en cas d'hypokaliémie) : cf Interactions.
MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Contrôle de la kaliémie avant et pendant le traitement.
Utiliser avec prudence chez le sujet âgé.

A conserver à une température ne dépassant pas les 30° C.

INTERACTIONS

Interactions médicamenteuses :
Contre-indiquées :
Diurétiques hyperkaliémiants : amiloride, canrénone, spironolactone, triamtérène (seuls ou associés).
Risque d'hyperkaliémie potentiellement létale, en particulier chez l'insuffisant rénal (addition des effets
hyperkaliémiants). Il s'agit d'une contre-indication sauf s'il existe une hypokaliémie.
Déconseillées :
Inhibiteurs de l'enzyme de conversion, tacrolimus : risque d'hyperkaliémie potentiellement létale surtout lors
d'une insuffisance rénale (addition des effets hyperkaliémiants). Ne pas associer de sels de potassium à un
inhibiteur de l'enzyme de conversion ou au tacrolimus sauf en cas d'hypokaliémie.

EFFETS INDÉSIRABLES
Hyperkaliémie (avec risque de mort subite) : celle-ci est à prévenir par le contrôle de la kaliémie (cf Contreindications, Mises en garde/Précautions d'emploi).
Ulcération intestinale : compte tenu du délitement progressif des comprimés et des doses habituellement
prescrites de tartrate de potassium, il n'a pas été décrit d'ulcération digestive avec cette spécialité.
SURDOSAGE
En cas de surdosage, pratiquer un traitement symptomatique de l'hyperkaliémie en milieu hospitalier.
PHARMACODYNAMIE
Supplémentation potassique. Sur le plan biologique, une hypokaliémie inférieure à 3,6 mmol/l indique une carence en potassium.
Cette carence peut être d'origine :
digestive : diarrhée, vomissement, laxatif stimulant,
endocrinienne : hyperaldostéronisme primaire (relève d'un traitement étiologique),
rénale : par augmentation de l'excrétion urinaire en cas de maladie tubulaire congénitale ou lors de traitement par salidiurétiques, corticoïdes, amphotéricine B (IV), par consommation abusive d'alcalins ou de dérivés de la
réglisse.
Cette carence potassique, quand elle est symptomatique, se traduit par : fatigabilité musculaire, pseudoparalysies, crampes et modifications de l'ECG : troubles de la repolarisation et hyperexcitabilité ventriculaire.
PHARMACOCINÉTIQUE
Après absorption orale, la durée de désagrégation est variable d'un sujet à l'autre, et se situe entre 40 et 120 minutes au niveau du jéjunum et surtout de l'iléon. L'excrétion, principalement urinaire, est diminuée en cas d'insuffisance rénale avec possibilité d'hyperkaliémie.
PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE
AMM 307 013.6 (1965/91).
Remb Séc soc à 65 %.
Collect et divers services publics.