Français Anglais

Recherche rapide

accueil

Nos produits

• AMM

• DIETETIQUES

• AUTRES PRODUITS

AUREOMYCINE EVANS 3 %

AUREOMYCINE EVANS 3 %

pommade



Notice
RCP


FORMES et PRÉSENTATIONS
Pommade : Tube de 15 g.
COMPOSITION
Chlortétracycline (DCI) chlorhydrate
450 mg

Excipients : paraffine liquide, lanoline, vaseline

INDICATIONS
Infections de la peau dues à staphylocoque et streptocoque :

- Impetigos et dermatoses impétiginisées :

en traitement local uniquement dans les formes localisées à petit nombre de lésions ;

en traitement local d'appoint en association à une antibiothérapie générale adptée dans les formes les plus étendues

- Désinfection des gîtes microbiens cutanéomuqueux, chez les porteurs sains de staphylocoques, et après staphylococcie, notamment furonculose.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

2 ou 3 applications par jour.
La durée du traitement n'excédera pas 8 jours en raison du risque de sélection de germes résistants.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité à l'un des constituants, en particulier à la lanoline.

- Infections mammaires, lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né (cf Grossesse/Allaitement).

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Mises en garde :

- en cas d'infection streptococcique, une antibiothérapie par voie générale devra être envisagée.

- la sensibilisation par voie cutanée peut compromettre l'utilisation ultérieure par voie générale d'un antibiotique de la même famille.

Précautions d'emploi :

- En raison du risque de photosensibilisation, éviter l'exposition aux rayonnements UV solaires ou artificiels.

- Risque de sélection de germes résistants en cas de traitement prolongé.

- Cette forme pommade n'est pas adaptée au traitement des lésions suintantes, macérées, des plis ni des ulcères de jambe.

 
GROSSESSE et ALLAITEMENT

Ne pas utiliser en cas d'infections mammaires lors de l'allaitement, en raison du risque d'ingestion du produit par le nouveau-né.

- Possibilité d'eczéma allergique de contact.
Les lésions d'eczéma peuvent disséminer à distance des zones traitées.

- Risquede photosensibilisation.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Possibilité d'eczéma allergique de contact.
Les lésions d'eczéma peuvent disséminer à distance des zones traitées.

- Risquede photosensibilisation.

 

-

PHARMACODYNAMIE

Antibiothérapie locale (D : dermatologie).

La chlortétracycline est un antibiotique de la famille des cyclines.

Spectre d'activité antibactérienne :
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : S <= 4 mg/l et R > 8 mg/l.
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Ces données ne peuvent apporter qu'une orientation sur les probabilités de la sensibilité d'une souche bactérienne à cet antibiotique.
Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, la fréquence de résistance acquise en France (> 10 % ; valeurs extrêmes) est indiquée entre parenthèses.
Espèces sensibles :

- Aérobies à Gram + : bacillus, entérocoques (40 - 80 %), staphylococcus méti-S, staphylococcus méti-R* (70 - 80 %), streptococcus A (20 %), streptococcus B (80 - 90 %), Streptococcus pneumoniae (20 - 40 %).

- Aérobies à Gram - : Branhamella catarrhalis, brucella, Escherichia coli (20 - 40 %), Haemophilus influenzae (10 %), klebsiella (10 - 30 %), Neisseria gonorrhoeae, pasteurella, Vibrio cholerae.

- Anaréobies : Propionibacterium acnes.

- Autres : Borrelia burgdorferi, chlamydia, Coxiella burnetii, leptospira, Mycoplasma pneumoniae, rickettsia, Treponema pallidum, Ureaplasma urealyticum.

Espèces résistantes :

- Aérobies à Gram - : acinetobacter, Proteus mirabilis, Proteus vulgaris, pseudomonas, serratia.

* La fréquence de résistance à la méticilline est d'environ 30 à 50 % de l'ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.
Remarque : ce spectre correspond à celui des formes systémiques de cet antibiotique. Avec les présentations pharmaceutiques locales, les concentrations obtenues in situ sont très supérieures aux concentrations plasmatiques. Quelques incertitudes demeurent sur la cinétique des concentrations in situ, sur les conditions physicochimiques locales qui peuvent modifier l'activité de l'antibiotique et sur la stabilité du produit in situ.
CONDITIONS DE CONSERVATION

A conserver à une température inférieure à 25 °C.

PRESCRIPTION/DÉLIVRANCE/PRISE EN CHARGE
LISTE I
AMM 3400934213281 (1974/97 rév 28.11.2007).

 


Non remboursé SS Coll
DB PHARMA 1 bis rue du Commandant Rivière 94210 La Varenne Saint Hilaire